Stade actuel

 

Début de mise en oeuvre

La décentralisation mise en oeuvre au Tcahd n'est qu'à ses débuts de mise en oeuvre. Cependant des  progrès importants ont été accomplis, notamment en matière d'élaboration des textes essentiels de la décentralisation ainsi que la mise en place du cadre institutionnel. L'engagement des autorités tchadiennes s'est traduit par l'adoption d'un Schéma Directeur de la Décentralisation (2006) et des décrets (354 et 355) portant respectivement création des unités administratives décentralisées et des départements, les lois organiques 2 et 3/PR/2000 ainsi que 7/PR/2002, portant respectivement statut des collectivités territoriales décentralisées et un régime électoral des collectivités territoriales décentralisées et la loi portant statut des cheferries traditionnelles. Sur le plan institutionnel, le processus de décentralisation est piloté par le Ministre délégué auprès du Premier Minsitre, chargé de la décentralisation et par un comité technique en charge de la formulation du cadre légal de la décentralisation, auquel s'adjoint un Haut Comité interministériel pour la décentralisation. Plusieurs institutions et structures sont impliquées de près ou de loin dans le processus de décentralisation.

Aprés une dizaine d'année de mise en oeuvre, le processus de la decentralisatiion  reste ambrionnaire et les lois sur la décentralisation mises en place n'ont pas n'ont pas connu un essort favorable immediat. L'Etat reste toute-fois le pricipal cataliseur du processus de decentralisation.

D'une manière générale, le processus de décentralisation au Tchad se met en route mais assez timidement vu sans doute la complexité de la tâche qui nécessite des compétences techniques et moyens conséquents.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site